Le Jardin Nord

 

La Porte de l’Enfer

L’Art

     On peut voir que le jardin nord est plus simple que le jardin sud. Mais la simplicité souligne certains des sculptures plus importantes de Rodin.

     Quand on promène à travers du musée, d’abord on entre le centre du jardin du nord. Le chemin guide premièrement à La Porte de l’Enfer. Un des œuvres plus célébrés de Rodin, Rodin a continué son travail sur La Porte de l’Enfer pour toute sa vie, et La Porte de l’Enfer a inspiré quelques autres sculptures plus importantes pour Rodin, comme Le Penseur et Adam. Puis, la situation de la Porte de l’Enfer est très fascinante, parce qu’il y a une ligne entre Le Penseur, Les Trois Ombres, et La Porte de l’Enfer, soulignant le rapport entre les trois.

Le Penseur

     Mais malgré que des chemins guide à La Porte de l’Enfer, la première chose qu’on voit est la statue le plus célébré: Le Penseur. Il est grand, situé dans le centre du jardin nord. Quand on promène par des autres statues, le drame augmente pour Le Penseur. Des arbustes hauts forment un cercle autour la statue qui est plus haut. Aussi, le dôme des Invalides qu’on peut voir derrière Le Penseur accentue la sensation de l’importance. En comparaison, le Monument à Balzac qui est à côté de La Penseur n’a rien des grandes choses.

     Finalement, le Musée Rodin a une programmation d’art contemporain. Cette année le musée a invité l’artiste Erik Samakh pour exposer son art dans les jardins du musée. Son exposition, Entre Nature et Sculpture, Entre Matérialité et Présence Impalpable, utilise les jardins du musée Rodin comme sa toile. L’exhibition consiste principalement des grandes pierres illuminées et des bruits mystérieux qui se trouvent partout dans les jardins. Comme les œuvres de Rodin, les jardins sont un élément nécessaire pour convaincre le message artistique. Le but de l’exhibition de Samakh est de répondre à la nature du jardin comme il est urbain, domestique, est aussi poétique. L’installation des Pierres de Lucioles souligne la tranquillité du jardin, mais ils perturbent aussi nos perceptions du site. Ils ajoutent la complexité à la relation entre la sculpture et la nature. Ils s’intègrent dans le jardin comme la nature, mais ils sont aussi la sculpture. 

La Synthèse

    Le jardin nord a des couches des utilités différentes et des plans différents. On peut penser des couches avec la perspective du palimpseste. En bref, un palimpseste est une tablette avec une couche de l’écriture. La vieille couche est grattée pour créer l’espace pour la nouvelle écriture. Mais après quelque temps, la vieille couche (la souscrite) peut réapparaître, lisible sous l’écriture actuelle.

    La couche qui influence le jardin nord la plus est la nature, et la nature est inextricable avec les souhaites de Rodin. On commence la visite dans le jardin, dans la nature, parce que la nature était la plus grande inspiration pour Rodin. Les sculptures de Rodin saisissent les formes naturelles aux humaines pour expriment nos inclinations naturelles, comme on peut voir dans Le Penseur ou la Porte de L’Enfer. Quand les jardins changent, l’accent sur la nature est constant. Même si le contexte historique pour le Musée peut changer, l’expérience et alors la mémoire des sculptures seront toujours affectée par la nature.

Le Jardin Nord

Les Jardins

Le Musée Rodin

Log In | Log Out